Les Brèves

    STRATÉGIE GAGNANTE POUR LE TOURISME TOURANGEAU

    Animations

    L’aventure de Noël au Pays des Châteaux revient pour une 2e édition qui réunit à nouveau Azay-le-Rideau, Chinon, Langeais, ainsi qu’Amboise et Chenonceau. Avec des animations thématiques du 2 décembre au 7 janvier 2018, la Touraine cherche ainsi à devenir une destination-phare de l’hiver. émilie mendonça


    À ceux qui pensent que Noël est synonyme de sports d’hiver et de marchés de Noël alsaciens, la Touraine dit : pas seulement ! Depuis 2016, l’Agence Départementale du Tourisme (ADT37) a en effet mis en place l’opération « Noël au Pays des Châteaux » qui promeut à l’échelle nationale des animations de fin d’années dans cinq châteaux du département – Azay-le-Rideau, Chinon, Langeais, et les deux « anciens » d’Amboise et Chenonceau.

    L’UNION FAIT LA FORCE

    « Amboise et Chenonceau étaient en quelque sorte les précurseurs avec des événements de fin d’année organisés depuis 2011 chez le premier, et depuis une vingtaine d’années dans le second. L’Agence Départementale du Tourisme a cherché à fédérer ces actions avec trois autres châteaux, pour saisir l’opportunité de communiquer dans une période où la concurrence touristique est moins rude ». Comme l’explique Samuel Buchwalder de l’ADT37, seuls les marchés de l’Est de la France et les stations de ski jouent la carte du tourisme hivernal : c’est donc le moment pour la Touraine de créer une deuxième saison touristique en dehors de la période estivale.

    Partenaires privés (Chenonceau, Langeais et Amboise) et publics (Azay-le-Rideau, Chinon) s’associent donc pour communiquer ensemble sous l’égide de l’ADT37, mais en gardant leurs spécificités : chaque château a ainsi choisi une thématique, complémentaire des activités proposées chez ses partenaires. À cette contrainte s’ajoute uniquement l’obligation de proposer des animations tous les jours durant au minimum un mois – du 2 décembre au 7 janvier 2018 pour cette 2e édition.

    L’objectif ? Pour S. Buchwalder, « avec un thème différent sur chaque site, on crée un produit touristique riche qui peut générer de vrais circuits de visites et ainsi attirer des gens venus de loin ». Avec des campagnes publicitaires dans le métro parisien et le tramway nantais, l’ADT37 vise non seulement les Tourangeaux cherchant à redécouvrir ces monuments, mais aussi et surtout une clientèle nationale et internationale visitant Paris et les métropoles françaises.

    UN INVESTISSEMENT POUR LE TOURISME LOCAL

    Pour atteindre son but l’Agence Départementale du Tourisme a mis 80 000€ au pot commun, complétés par les cinq monuments participant, pour un budget total de 100 000€. L’investissement a porté ses fruits l’an dernier : la fréquentation a en effet augmenté de 34 % à Langeais, 14 % à Chinon, 13 % à Azay-le-Rideau par rapport aux chiffres de 2015, et Chenonceau et Amboise ont également vu évoluer à la hausse des volumes de visites déjà importants.

    Dans la mire de l’ADT, on ne trouve d’ailleurs pas seulement la mise en avant de ces châteaux : c’est toute l’économie du tourisme qui devrait se ressentir du succès de cette opération. Hôtellerie, restauration et autres lieux touristiques devraient en effet bénéficier de ce regain de popularité de la région, en passe de devenir une vraie destination touristique d’hiver portée par les locomotives d’Amboise et Chenonceau.

    CHENONCEAU ET AMBOISE, LES PRÉCURSEURS

    L’événement « Noël au Pays des châteaux » n’existerait sans doute pas sans les châteaux d’Amboise et Chenonceau, véritables pionniers de cette aventure collective.

    Celui qu’on surnomme le « château des dames » propose en effet depuis vingt-cinq ans une ambiance de Noël à couper le souffle. Et pour cause : étant le seul château à posséder son propre atelier floral, Chenonceau refleurit à chaque saison d’une manière originale ! Avec à sa tête le Meilleur Ouvrier de France Jean-François Boucher, secondé par la fleuriste Aurélie Fachin et une apprentie, l’atelier a travaillé durant trois mois pour mettre en beauté le château à l’approche des fêtes de Noël. Du 2 décembre au 7 janvier 2018, Chenonceau vibrera donc de couleurs avec ses sapins géants et ses compositions florales décorant toutes ses salles. Les visiteurs pourront d’ailleurs assister à des créations d’art floral chaque jour à 10h, et qui sait ? Peut-être repartiront-ils avec quelques idées et astuces pour décorer leur table de fête. La participation du château royal d’Amboise au projet Noël au Pays des châteaux ne bouleverse pas non plus les habitudes du monument, puisqu’on y retrouvera comme chaque année depuis 2011 l’exposition d’une crèche napolitaine et de jouets anciens qui viennent peupler des salles richement décorées. Dans la droite ligne de la thématique « Noël au fil des siècles » choisie pour Amboise, la tradition des couronnes sera également à l’honneur cette année : qu’elle soit de l’Avent, de Noël, royale ou de bienvenue, la couronne s’exposera sous toutes ses facettes, tant dans les visites régulières que lors des visites guidées familiales proposées durant les vacances scolaires. Les enfants seront d’ailleurs gâtés puisqu’on leur réserve aussi un spectacle conté les 27 décembre et 3 janvier, et des ateliers créatifs les 29 décembre et 3 janvier.

    Fers-de-lance du tourisme dans la région, les châteaux d’Amboise et Chenonceau n’avaient vraisemblablement pas besoin d’efforts supplémentaires pour attirer les visiteurs en période de Noël. Mais même si la fréquentation était déjà au beau fixe, les deux équipes se réjouissent d’intégrer un projet collectif, car comme le souligne Agnès Berthet, chargée de communication à Amboise, « pour le budget comme pour l’image, on est toujours plus forts à plusieurs ! ». 

    Les Brèves

      Les Brèves

        LANGEAIS : NOËL AUX MILLE LUMIÈRES ET PLONGÉE DANS L’HISTOIRE

        Animations

        Pour cette deuxième édition de Noël au Pays des Châteaux, le château de Langeais joue la carte de la mise en lumière de ses intérieurs médiévaux, accompagnée d’animations pour petits et grands du 2 décembre au 7 janvier.


        Forteresse médiévale, demeure royale, mariage d’anthologie… Parfois méconnu du grand public, le château de Langeais est pourtant un haut lieu d’histoire ! L’événement Noël au Pays des Châteaux offre donc aux curieux une nouvelle chance de visiter l’ancienne forteresse médiévale, mise en relief par des illuminations originales.

        Depuis le 2 décembre et jusqu’au 7 janvier prochain, le château se pare en effet de centaines de bougies qui éclaireront les quinze salles du monument tout en mettant en valeur certaines pièces de mobilier, à commencer par les luminaires néogothiques. Les décorations florales s’ajouteront à des étoiles suspendues ici et là pour donner à l’ensemble une touche de féerie, à l’image de la charpente qui se transformera donc durant quelques semaines en voûte étoilée.

        C’est dans cette atmosphère festive qu’on redécouvrira l’histoire du monument. Fondée à la fin du Xe siècle par Foulques Nerra, la forteresse de Langeais passe ensuite de main en main au gré des guerres de territoire entre les comtes d’Anjou et de Blois, avant d’atterrir dans l’escarcelle du roi Philippe Auguste en 1206. Après la guerre de Cent Ans qui voit tomber la bâtisse aux mains de bandes armées, le roi Charles VII rachète le bâtiment pour n’en conserver que le donjon, autour duquel s’érigera un nouveau château-fort commandé par Louis XI.

        Mais c’est une femme qui fait encore aujourd’hui la renommée de Langeais, où l’on vit convoler en royales noces Anne de Bretagne et Charles VIII en l’an 1491. L’union scelle alors le rattachement de la Bretagne au royaume de France, et la reine épousera en secondes noces le nouveau souverain Louis XII après le décès de son premier époux. Il est donc fort logique que l’héroïne joue la guide d’une visite contée pour les enfants, tandis que les plus grands profiteront de visites guidées « vie quotidienne au Moyen Âge ».

        En plus de ces balades habituelles, une nouvelle animation voit le jour avec l’exposition ludique de jeux d’autrefois. Avec la complicité d’une animatrice, le public aura en effet accès à une pléiade de jeux anciens faisant appel au hasard, à l’adresse ou à la stratégie des visiteurs les plus joueurs !

        Tandis que l’été est rythmé par les combats d’épée et le maniement du pont-levis, l’hiver à Langeais est donc lui aussi synonyme de vie quotidienne du Moyen Âge avec ces jeux et promenades historiques, pour un voyage ludique à travers l’histoire. 

        Plus d'infos : Du 2 déc. au 7 janvier 2018 de 10h à 17h. Tarif 9€/9,8€. Visites guidées : tlj à 11h, 14h30 et 15h0 du 26 déc. au 7 janv., balades contées du 27 au 29 déc. à 11h30, 14h et 15h15, jeux tlj du 26 au 28 déc. et du 2 au 4 janv. 10h30-13h et 14h-16h30.

        Plus d'infos : www.chateau-de-langeais.com et 02 47 96 72 60.

        Les Brèves

          Les Brèves

            LE SAPIN RÉINVENTÉ À LA FORTERESSE DE CHINON

            Exposition

            Pour cette 2e édition de Noël au Pays des Châteaux, la forteresse royale de Chinon poursuit l’aventure « Sapins d’hiver, sapins divers ». Comme l’an dernier, paysagistes et architectes s’en sont donné à cœur joie pour décorer le monument et ses jardins en détournant le traditionnel sapin. émilie mendonça


            Les habitués des énigmes ont déjà leurs habitudes à la forteresse royale de Chinon où un escape game les occupe depuis 2016. Pour cet hiver, c’est à un autre jeu que la forteresse convie ses visiteurs, dans le cadre de l’exposition-installation Sapins d’hiver, sapins divers, avec un labyrinthe de saison.

            Poursuivant sur la thématique du sapin de Noël instaurée en 2016 pour l’opération Noël au Pays des Châteaux, le Conseil départemental, propriétaire des lieux, a en effet confié à l’agence Stadler Design Studio la conception de la nouveauté de cette exposition 2017-2018. Lauréats du Prix de la Création lors du dernier festival international des Jardins de Chaumont-sur-Loire, Nicolas et Alice Stadler, accompagnés du paysagiste Thierry Giraut, ont concentré leur création autour de la Tour des Chiens :

            « Nous avons voulu occuper l’espace au maximum sur une zone donnée, sans nous disperser. Guidés par le thème du labyrinthe qui nous a été proposé, nous avons donc imaginé un dédale de sapins pour les enfants, avec plusieurs entrées et une seule sortie débouchant sur un espace au pied de la tour ».

            300 sapins pour une découverte dépaysante

            Trois cents sapins sont donc disposés à proximité de la bâtisse, qui abrite d’autres secrets. Une fois au centre de l’installation, vous ne découvrirez ni guirlandes ni boules de Noël, mais un décor hivernal dépaysant (nous n’en dirons pas plus pour préserver la surprise…). En montant dans la Tour des Chiens, la vue est imprenable : on découvre les méandres de ce petit labyrinthe, ainsi qu’une perspective sur les autres sapins installés aux abords de la forteresse. Sapins miroirs, sapins ampoules, sapins photophores sont en effet de retour pour compléter l’installation Stadler.

            En plus de ce parcours surprenant dans les jardins et les salles de la forteresse, les vacances scolaires seront par ailleurs l’occasion d’ateliers gourmands pour petits et grands avec les « gâteaux de la joie » d’Hildegarde de Bingen - un voyage dans la gastronomie médiévale accessible dès 5 ans.

            Tandis que cet été l’histoire était à l’honneur avec le camp des assaillants, c’est donc la création contemporaine et des sapins pas comme les autres qui font rimer fêtes de fin d’année et inventivité à la forteresse royale de Chinon jusqu’au 7 janvier. 

            Plus d'infos : Jusqu’au 7 janvier 2018 à la forteresse royale de Chinon. Tarifs 8,5/9€. Ateliers culinaires : du 23 déc. au 7 janv. à 14h (sauf 25 déc. et 1er janv.), et à 11h le 27 déc. et 3 janv – 9€/pers. Résa. 02 47 93 13 45 - www.forteressechinon.fr. 

            Les Brèves

              Les Brèves

                AZAY-LE-RIDEAU, OÙ NOËL RIME AVEC GOURMANDISE

                Événement

                Après un beau succès l’hiver dernier avec l’univers des contes, le château d’Azay-le-Rideau invite cette année les visiteurs à la table des marquis de Biencourt, avec toujours un même fil conducteur : douceurs et gourmandises. 

                Dans la série « Noël au Pays des châteaux », Azay-le-Rideau a fait le choix d’une thématique qui ravira forcément le public des terres de Rabelais : douceurs et gourmandises. L’an dernier, alors que le monument était toujours en travaux, l’opération collective menée avec les châteaux de Langeais, Amboise, Chinon et Chenonceau avait permis d’augmenter nettement la fréquentation (+ 13 % selon l’Agence Départementale du Tourisme). Cette année, les échafaudages ont disparu et Azay-le-Rideau a fait peau neuve : cette 2e édition devrait donc être couronnée de succès !

                Après avoir exploré l’univers des contes en 2016-17, c’est au « Noël gourmand chez les marquis de Biencourt » que le château convie cette année les visiteurs jusqu’au 7 janvier prochain. En s’intéressant aux propriétaires du XIXe siècle, le Centre des monuments nationaux met en valeur les nouvelles collections de mobilier installées au rez-de-chaussée du bâtiment. Avec la collaboration du Mobilier national, cette partie du château a en effet été remeublée durant les travaux de restauration, afin d’y faire revivre un intérieur XIXe, inspiré de documents d’archives.

                C’est donc un voyage dans le temps que propose Azay-le-Rideau, où l’on traverse les couloirs et galeries, le grand salon, l’escalier d’honneur… dans une atmosphère de fêtes de fin d’année. Tandis que sur la table sont dressés les couverts autour de sculptures et objets de sucre concoctés par l’atelier Belle de Sucre situé dans le Loiret, d’autres éléments de décoration, comme la montagne de cadeaux de la bibliothèque, ont été imaginés et fabriqués par les élèves du lycée d’Arsonval de Joué-lès-Tours. Le sapin traditionnel est bien sûr de la partie, mais les surprises sont également au rendez-vous avec quelques créations originales qui suscitent sourire et gourmandise.

                Pour ne pas trop frustrer ses visiteurs alléchés par ces décors, le château proposera durant les fêtes de fin d’année des ateliers pour petits et grands : les enfants profiteront ainsi de contes de Noël les 26, 28 et 30 décembre. Entre adultes ou en famille, les ateliers de Nancy initieront les intéressés à la conception de décorations en tissu sur le thème de la gourmandise, tandis que les « visites gourmandes » emmèneront les curieux dans un parcours thématique clôturé par un goûter de Noël.

                Avec ses expositions et ses animations, Azay-le-Rideau entend ainsi attirer les gourmands, pour éveiller leur appétit pour l’histoire et le patrimoine. 

                Plus d'infos : Jusqu’au 7 janvier 2018. Tarif 10/10,5€. Contes les 26, 28 et 30 déc. à 11h/1h45. Visites gourmandes les 26, 27, 29 déc. et du 3 au 5 janv. à 14h30 – 12,5€. Ateliers de Nancy : 10 et 17 déc. à 14h 16€. Résa. et infos. 02 47 45 42 04 - 02 47 45 68 61 - www.azay-le-rideau.fr. 

                Les Brèves