Le clin d'oeil

Les Brèves

    Septembre 2018 : Le come back de la semaine des quatre jours

    TOURS

    Après avoir disparu en 2014, au profit de la semaine des quatre jours et demi, le rythme des quatre jours sans école le mercredi matin va finalement être repris par les écoliers tourangeaux à la rentrée 2018. Un décret permet en effet aux communes de France de décider de quel rythme elles souhaitent mettre en place dans leurs écoles. A Tours, une grande consultation auprès des familles et des conseils d’école a permis de trancher. Sur les 70 % familles ayant répondu au questionnaire, six sur dix ont opté pour le retour à la semaine des quatre jours. Du côté des conseils d’écoles, 76 % ont également été dans ce sens. La décision est aujourd’hui actée et validée par l’inspection académique, de quoi laisser le temps aux parents des 9500 écoliers tourangeaux de s’organiser. Les nouveaux horaires seront : de 8h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h30 les lundi, mardi, jeudi et vendredi. Le centre de la Charpraie réouvrira le mercredi pour accueillir près de 300 enfants qui ne pourront pas être gardés dans leur famille. Et un millier d’autres places seront nécessaires dans divers sites de la ville.

    Les Brèves

      Les Brèves

        Les Tourangeaux et la politique

        DERNIÈRE MINUTE

        Le secrétaire d’État et porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a lancé jeudi dernier à Tours les « rencontres du porte-parole ». L’idée était de répondre aux questions des Français et de débattre avec eux de la politique menée par le Gouvernement. Une première plus ou moins réussie, puisque le débat a surtout été suivi par le gratin politique local...

        Les Brèves

          LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

          Les Brèves

          • 15 225

            C’est le nombre de kilomètres de voiries que le Syndicat Intercommunal d'Energie d'Indre-et-Loire (SIEIL) va numériser en mobile mapping dès janvier 2018. Un chantier de grande ampleur qui intervient dans le cadre du Plan Corps de Rue Simplifié. Le but ? Permettre aux communes et aux partenaires publics une mise en conformité avec la Loi du 1er juillet 2012 qui concerne « l'anti-endommagement des réseaux » dont le géo-référencement sera obligatoire à partir de 2019 pour les communes urbaines et 2026 pour le reste du territoire. Quatre topographes ont été recruté pour faire ce travail et 859 000 euros de matériel dernier cri ont déjà été investi en en 2017. 

          En direct

          Les Brèves

          • Les lobbies dictent-ils ce que mangent nos enfants ?

            Greenpeace a sensibilisé les Tourangeaux, samedi 9 décembre, aux enjeux de la surconsommation de protéines animales. Pour l’association, « entre deux et six fois trop de protéines sont servies dans les cantines scolaires par rapport aux recommandations de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES). » De quoi avec des répercussions néfastes sur la santé, ainsi que sur l’environnement. Installés au niveau de la place Jean Jaurès, les militants ont donc proposé aux passants de découvrir des recettes sans viande ni produits laitiers. 

          • Le Greta fête ses diplômés

            Le Greta Indre-et-Loire a fêté ses diplômés dans une « Soirée de la réussite », vendredi 8 décembre. L’occasion pour ce centre de formation continue de se féliciter de son taux de réussite de cette année, qui s’élève à 95%. Ils sont 317 à avoir décroché un diplôme au terme d’un cycle d’une ou deux années. « Un beau succès pour ces adultes qui mènent souvent de front formation et responsabilités familiales », explique t-on. Cette manifestation a marqué la dernière « Soirée de la réussite » pour le Greta Indre-et-Loire puisque ce dernier va évoluer pour former, avec le Greta Loir-et-Cher, le nouveau Greta Val de Loire à compter du 1er janvier 2018.

          • La course aux emplettes !

            Le père Noël doit se dépêcher s’il veut parvenir à récupérer tous ses cadeaux avant la distribution dans la nuit du 24 décembre. Les commerces tourangeaux ne sont pas fous, et lui ont facilité la tâche, avec les dimanches 17 et 24 décembre qui seront ouverts pour toutes les emplettes. Le dimanche 31 sera également ouvert. A éviter tout de même pour les agoraphobes, car ce sera le bain de foule assuré ! 

          • Ça planche dur sur la police de sécurité du quotidien

            Des ateliers de travail ont été menés dans le département ces dernières semaines sur la thématique de la police de sécurité du quotidien voulue par Emmanuel Macron. Plus de 50 000 témoignages ont été recensés et 200 propositions ont été récoltées. Parmi elles, on retrouve la volonté de créer des groupes mixtes de contact, composés de militaires actifs de groupements de gendarmerie et de militaires de la réserve opérationnelle, afin qu’ils se rapprochent de la population. Etre plus présents sur le terrain serait le maître mot. Autre mesure importante qui pourrait rapidement voir le jour si elle est validée par le ministère concerné ? La création d'une police municipale dédiée à la sécurité dans les transports en commun. 

          • Les oiseaux aussi grelotent !

            La Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) de Touraine incite à donner un coup de pouce à nos amis ailés alors que les nuits sont longues et froides. Pour cela, il est possible d’installer chez soi une mangeoire, jusqu’à fin mars. Les oiseaux apprécient particulièrement les graines de tournesol, pommes, poires, pains de graisse végétale, cacahuètes non grillées et non salées. « Certains oiseaux se nourrissent à terre (merles noirs, étourneaux sansonnets, accenteurs, etc.) tandis que d’autres préfèreront les mangeoires installées en hauteur (mésanges, chardonnerets élégants, tarins des aulnes, etc.) », explique t-on à la LPO. Il est préconisé de placer la mangeoire dans un endroit dégagé, hors de portée des chats, et de la nettoyer une fois par semaine. Attention, une fois que vous avez commencé le nourrissage, il faut le poursuivre jusqu’à l’arrivée des beaux jours.

          TOPS & FLOPS

          Les Brèves

          • TOPS

            Vers plus de médecins dans les communes

            Pour lutter contre la désertification médicale en région Centre-Val de Loire, la part de la population couverte par les dispositifs d’aide à l’installation des médecins va augmenter fortement. La population régionale couverte par les zones d’intervention prioritaire va quasiment tripler : ces zones vont couvrir 39,8 % de la population, soit plus d’un million d’habitants, contre 14,2 % auparavant. A titre de comparaison, la moyenne nationale est de 18 %.


            De la solidarité pour être au chaud

            Le nouvel abri de nuit hivernal pour femmes et enfants a été ouvert la semaine dernière. Il est installé sur le site de Bretonneau. Il peut accueillir vingt personnes et remplace la structure d’hébergement d’urgence du Sanitas qui ne pouvait en accueillir que la moitié moins.


            Un millier de motards pour la bonne cause

            Vêtus en Père noël, les motards d’Indre-et-Loire ont enfourché leur bolide dimanche 10 décembre pour une course caritative qui a permis de récolter 5400 euros. Une somme qui sera versée aux parents de Pauline, une fillette de 12 ans vivant à Esvres, et atteinte d’une maladie génétique rare et évolutive. Cette initiative existe déjà depuis dix ans. 

          • FLOPS

            Deux poids, deux mesures

            Au travers de diverses actions coup de poings, les agriculteurs d’Indre-et-Loire ont dénoncé cette semaine l’hypocrisie du gouvernement, qui impose toujours plus de contraintes sanitaires, sociales et administratives aux producteurs français, alors que les nombreuses importations de produits étrangers en France échappent à ces règles.


            Un volleyeur tourangeau victime de racisme

            Nathan Wounembaina a été la cible de cris de singe lors du mach de volley entre l’Olympiakos et Tours, mercredi 6 décembre, en Coupe d’Europe. Il a alors quitté le terrain, l’arbitre n’ayant pas réglé le problème malgré sa demande. Mais quitter le terrain sans autorisation lui a valu un carton rouge. Une injustice puante.


            Ça a soufflé fort sur la Touraine

            Des rafales à plus de 110 km/h ont soufflé sur la Touraine lundi 11 décembre. Des foyers ont été privés d’électricité, des arbres ont été déracinés, les parcs et jardins sont restés fermés, tout comme le marché de Noël de Tours et la patinoire éphémère. Fort heureusement, les dégâts n’ont été que matériels. 

          Les Brèves

            La métropole veut accroître ses enseignements d’excellence

            Région

            Le bureau métropolitain de Tours Métropole Val de Loire a accueilli, lundi 4 décembre, le Président de l’Université de Tours, Philippe Vendrix. Au cœur de la discussion, le développement de l’université, avec l’ambition affichée pour la métropole « d’accroître de manière forte le nombre d’étudiants, les filières d’excellence, et les partenariats avec les entreprises ». D’autres réunions suivront avec les représentants des différentes filières de l’enseignement supérieur et de la formation, en partenariat entre autres avec la Région et l’Education nationale. 

            Les Brèves

              Les Brèves

                C’est parti pour le chantier de La Borde !

                On y était

                La première pierre du futur centre de loisirs « La Borde » a été posée vendredi 8 décembre, à Joué-lès-Tours, route de Monts, à proximité du Stade de rugby Pierre Alballadejo. Il remplacera l’actuel centre, devenu vétuste. Le budget pour ce chantier est de plus de 7 millions d’euros. La fin des travaux est prévue pour le printemps 2019. 

                Les Brèves

                  Les Brèves

                    Vol d’une épicerie solidaire

                    En bref

                    L'épicerie solidaire de Saint-Paterne-Racan a été cambriolée la semaine dernière. Les denrées du frigo, du congélateur et celles installées sur les étagères ont été volées. Le préjudice est estimé à hauteur de 500 euros. Une plainte a été déposée. Le Secours Catholique a débloqué de l'argent afin de continuer à aider les familles dans le besoin.

                    Les Brèves