Les Brèves

    TOURS EN SELLE !

    VÉLOTOUR 

    Dimanche 9 septembre marquera la première édition de Vélotour. De quoi se motiver pour chevaucher son plus beau vélo ! Marie Olympe Deroubaix 

    « Cela fait deux ans qu’on en parle », confie le maire de Tours, Christophe Bouchet. La ville a enfin franchi le cap d’accueillir l’événement Vélotour. Si les politiques semblaient frileux auparavant, Christophe Bouchet a finalement donné le feu vert. Créé à Dijon, puis étendu à d’autres villes de France depuis 12 ans, l’événement permet à tous de redécouvrir sa ville autrement en investissant, à vélo, des lieux culturels, historiques ou sportifs. Avec Vélotour, le maire veut prouver son engagement pour les transports doux : « Il y a une volonté farouche de ma part de transformer la ville à travers ses mobilités, et particulièrement le vélo. Aujourd’hui, 7 % de la population se déplace au quotidien en vélo à Tours. » Et pour leur faciliter la vie, l’édile promet bientôt la création de voies dédiées au vélo, et un plan local d’urbanisme (PLU) qui ira dans le bon sens, et qui sera signé en 2019.

    Entre 3 000 et 4 000 participants

    Pour cette première édition de Vélotour, entre 3 000 et 4 000 personnes sont attendues à Tours. Une quinzaine de sites sont au programme, dont le conservatoire national de région, le parc des expositions, le jardin du musée des Beaux-Arts ou encore le parking des Deux Lions. « Les parkings font partie des lieux préférés des participants, car avec les animations qu’on y fait cela donne une ambiance night club », assure l’organisateur. On regrette toutefois qu’il n’y ait pas de lieux aussi insolites et majestueux que pour l’édition d’Orléans l’année dernière où les participants avaient roulé au sein de la cathédrale ! Le parcours s’étendra sur 17 kilomètres. La boucle aura pour départ-arrivée le centre commercial du quartier des Deux Lions. 150 signaleurs seront présents sur le trajet. Il s’agira de bénévoles d’associations, et pour chaque bénévole sur le terrain, l’association qu’il représente recevra de l’argent. En tout, 5 000 euros seront ainsi reversés à des associations locales. 

    Plus de renseignements sur www.velotour.fr. Tarif variant en fonction de la date d’achat : entre 8 et 15 euros pour les adultes, et gratuit à 5 euros pour les enfants - de 12 ans. Gratuité pour les demandeurs d’emploi, ainsi que pour les personnes à mobilité réduite et pour leurs accompagnateurs. 

    Les Brèves

      Les Brèves

        LE BAC « DU 1ER COUP » !

        Académie Orléans-Tours : Baccalauréat

        Cette année, 25 986 candidats ont passé le baccalauréat dans l’académie Orléans-Tours. Si certains ont été ajournés et d’autres sont allés au rattrapage, la majorité d’entre eux ont décroché leur diplôme d’entrée aux études supérieures. Claire Seznec

        Après avoir planché pendant cinq jours de juin sur la littérature, la philosophie, l’économie et encore la physique-chimie, les 25 986 candidats au baccalauréat de l’académie Orléans-Tours (53 % en filière générale, 26 % en filière professionnelle et 21 % en filière technologique) peuvent enfin souffler. Les premiers résultats ont annoncé 20 833 reçus au premier groupe et seulement 3 393 pour les séances de rattrapage. Ces dernières se sont déroulées les 9 et 10 juillet derniers. Finalement, ils sont donc 80,2 % à avoir obtenu le baccalauréat cette année. Le département le mieux placé, toutes filières confondues ? L’Indre-et-Loire, avec 83 % de réussite (pour 6 514 candidats). 

        Les Brèves

          Les Brèves

          • 598

            Mentions « Très bien » ont été attribuées aux bacheliers tourangeaux.

          BAC’ INSOLITE

          Envolée de copies

          Lors du baccalauréat, l’académie d’Orléans-Tours a été le théâtre d’un petit drame : trente-trois copies de l’épreuve de S.E.S ont été dérobées dans la voiture d’un correcteur... Les élèves ont dû se pencher sur une nouvelle épreuve quelques jours plus tard. Malgré une enquête de police, les fameuses copies n’ont toujours pas été retrouvées.

          Repasser le bac à 71 ans

          Marier-Anne Péric, une Tourangelle de 71 ans, a lancé un défi à sa petite fille : passer le baccalauréat et décrocher une mention, sans réviser. Cette ancienne professeure en Lettres Classiques pensait obtenir un « assez bien ». Finalement, sa moyenne s’élève à 17,28/20 et est décorée d’un « Très bien ». Il semble tout de même que cette bachelière soit déçue par sa note de... français. Un comble pour une littéraire ! 

          Les Brèves

          • QUID DU BREVET ?

            Le brevet des collèges s’est déroulé les 28 et 29 juin. Dans l’académie Orléans-Tours, ils étaient 30 852 à passer les épreuves… Et comme pour le baccalauréat, l’Indre-et-Loire tient la première position en termes de résultats : le taux de réussite dans le département s’élève à 87,9 %, soit 6 270 admis.