LE CLIN D'ŒIL

Les Brèves

    Dix fleuristes candidatent à la Coupe de France

    TOURS

    Cette année, le salon Novafleur s’installe au Palais des Congrès de Tours les 7 et 8 octobre. Cet événement est le rendez-vous des professionnels de la filière fleurs. Il n’est donc pas ouvert au public. Néanmoins, pour la première fois, il va accueillir la finale nationale de la coupe de France des fleuristes. Pour l’occasion, le grand public est convié à observer les dix candidats œuvrer. Ces derniers vont s’affronter pendant deux jours et huit épreuves sur le thème « La terre n’existe plus » mais notre planète n’est faite que de matière organique vivante.

    Parmi les candidats, deux travaillent dans la région Centre-Val de Loire, dont une en Indre-et-Loire, Aurélie Fachin, fleuriste à Chenonceau. Elle a d’ailleurs déjà remporté la Coupe Oasis en 2017.

    Miss France en invitée

    Le salon Novafleur doit avoir pour invitée d’honneur Maëva Coucke, la Miss France 2018, et ce, dès l’ouverture de la manifestation. Elle va remettre les prix aux gagnants de la Coupe de France des Fleuristes ainsi que la Coupe

    Oasis 2018. Cette dernière est l’occasion de créer des compositions avec une mousse florale très utilisée par les professionnels. 

    Les Brèves

      EN DIRECT

      Les Brèves

      • LR RECHERCHE PRÉSIDENT

        Indre-et-Loire

        Dimanche dernier, la fête départementale des Républicains, organisée à Saint-Cyr-sur-Loire, a permis une annonce de taille : Frédéric Augis, maire de Joué-lès-Tours et président du parti de droite en Indre-et-Loire, ne va pas briguer de second mandat. Il y a deux ans, il avait pris la suite de Philippe Briand. D’ici la mi-octobre, un nouveau président doit être désigné. 

      • LE BONHEUR VITICOLE

        Indre-et-Loire

        L’année dernière, le marché foncier viticole français a été dynamique : des parcelles ont changé de main, d’autres se sont agrandies. D’après Réussir vigne, le Centre-Val de Loire n’est pas en reste avec un nombre de transactions en hausse de 4,7 % pour une valeur record de 60 millions d’euros. La zone la plus intéressante ? L’Indre-et-Loire (+16 %) notamment grâce à Montlouis-sur-Loire et Saint-Nicolas-de-Bourgueil.

      • DEVENEZ BÉNÉVOLES !

        Tours

        Tous les deux ans, l’association France Bénévolat Touraine organise les Journées du bénévolat à Tours. Cette année, les 29 et 30 septembre à l’Hôtel de Ville, environ 80 associations installées dans la métropole tourangelle vont se faire connaître auprès de la population. Toutes ont des missions de bénévolat à proposer. « C’est une belle vitrine pour les associations, affirme-t-on à France Bénévolat. Les futurs bénévoles peuvent ainsi découvrir différents domaines, comme le social, la santé, l’environnement et encore la culture. » Chaque année, l’organisateur met en lien les associations et les bénévoles grâce à des entretiens personnalisés (environ 300 par an). 

      • « QUI EST QUI », 3E ÉDITION

        Touraine

        Écrit par Laetitia Thierry-Jallot, conseillère municipale de Tours, et Adrien Berton, passionné d’histoire, l’ouvrage « Qui est qui en Touraine ? » connaît une troisième version. Il restitue les hauts faits de personnages emblématiques du territoire, comme l’ecclésiastique Jean-Joseph Abrassar, les Goüin père et fils, l’écrivain Gonzague Saint-Bris, et encore la chanteuse Zaz.

      • L’APRÈS « CAUCHEMAR EN CUISINE »

        Crotelles

        En 2016, le restaurant La Guizarderie, installé à Crotelles, à côté de Tours, a participé à l’émission Cauchemar en cuisine portée par le cuisinier Philippe Etchebest. À l’issue du tournage, Rivalis, un partenaire de la production, a suivi les restaurateurs pendant six mois. Et les résultats sont au rendez-vous : l’enseigne a réalisé une marge moyenne de 70 % et a fait des bénéfices dès la première année. Elle passe également de 32 à 45 couverts. Comme quoi, Etchebest fait du bon boulot !

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 15 000

        C’est le nombre de spectateurs, samedi dernier, pour la première date du Tour Vibration, sur la place Anatole France à Tours. Cette année, parmi les artistes présents sur scène, on a compté Claudio Capéo, Jérémy Frérot, Joyce Jonathan et encore Gaëtan Roussel. La prochaine date ? Samedi 22 septembre, à Orléans, avec d’autres musiciens et chanteurs français (Soprano, Boulevard des Airs, Amel Bent...).

      TOPS & FLOPS

      Les Brèves

      • TOPS

        Future winneuse

        Originaire de Joué-lès-Tours, la judoka Faïza Mokdar, 17 ans, vient d’être sacrée championne d’Europe cadette et s’est emparée de l’or continental junior des -52 kg. Sociétaire du PSG, le club de Teddy Riner, rien que ça, on l’annonce déjà comme une grande gagnante. Rendez-vous aux Jeux de Paris, en 2024 !

        Attraction tourangelle

        La semaine dernière, le magazine L’Express a publié son classement des 50 villes les plus attractives de France. Tours s’y hisse à la 11e place, loin devant l’autre métropole de la région, Orléans, qui est 38e. Comme quoi, il fait bon vivre chez nous !

        À la vôtre !

        Enseigne orléanaise, le bar à bières artisanales Les Dix Fûts arrive enfin à Tours, dans la rue Colbert. Le concept ? Découvrir une cave de bières belges, anglaises et françaises ou déguster une bière pression (avec modération !). L’ouverture est prévue le mardi 18 septembre. 

      • FLOPS

        Sur la scène

        Lors des 25 ans du Vinci de Tours, une conférence sur les médias devait se dérouler à 10 h, dans l’auditorium François Ier. Mais la dizaine de journalistes intervenants a fait face à une salle tout bonnement vide, à l’exception d’un étudiant intéressé. Serait-ce dû à un manque de communication ?

        Place de la violence

        Un homme est décédé lundi midi suite à une altercation, samedi, sur le parking des Altantes, à Saint-Pierre-des-Corps. Père de deux enfants, il a été violemment roué de coups pour une place sur ledit parking... Le suspect a été appréhendé.

        Avis aux volés

        Entre le 1er janvier et le 31 août, 738 vols de vélos ont été déclarés dans la métropole tourangelle. L’année dernière, plus de 1 000 bicyclettes avaient ainsi disparu. La police nationale d’Indre-et-Loire en récupère certains. Actuellement 80 deux roues attendent leurs propriétaires. 

      Les Brèves

        500 SIMULATEURS CARDIAQUES PAR AN IMPLANTÉS PAR LE CHU

        La Semaine du cœur

        En France, 20 millions de personnes sont considérées à risque cardiovasculaire. En Centre-Val de Loire, le centre de référence dans la prise en charge des maladies cardiovasculaires se situe au CHU de Tours, à l’hôpital Trousseau. Chaque année, il réalise plus de 2 000 coronarographies, implante plus de 500 simulateurs cardiaques et prend en charge plus de 650 infarctus du myocarde. Les maladies des valves cardiaques dues au vieillissement sont également de plus en plus fréquentes. Elles font l’objet de prise en charge moderne, chirurgicale ou percutanée.

        Trois jours de sensibilisation

        L’association de cardiologie du Centre-Val de Loire organise la Semaine du Cœur, dans le hall de l’hôpital Bretonneau, à Tours, du 24 au 26 septembre. Lors de cette manifestation, des bénévoles vont rencontrer le public pour informer sur les risques cardiovasculaires, aider les cardiaques à se réadapter, apprendre les gestes qui sauvent et proposer de financer la recherche. Des secouristes de l’association Aqua Life vont également participer à cette sensibilisation. 

        Les Brèves

          DERNIÈRE MINUTE

          Les Brèves

          • SUICIDE À LA MAISON D’ARRÊT

            Depuis février, Pierre-Marie Dizier, le chef de chœur du Conservatoire de Tours, était placé en détention provisoire à la maison d’arrêt de Tours. Il était poursuivi pour viols et agressions sexuelles sur plusieurs mineurs. Des plaintes avaient en effet été déposées, notamment dernièrement. Dans la nuit de samedi à dimanche dernier, l’homme s’est suicidé dans sa cellule. Un choc pour les familles : il n’y aura donc pas de procès. 

          • IL A DIT

            Philippe Chalumeau, député de Tours :

            Le plan santé, c’est la garantie d’un accès universel aux meilleurs soins en replaçant le patient au cœur du soin, en créant un véritable collectif de soins sur nos territoires et en préparant les soignants au système de santé de demain.

          ON Y ÉTAIT

          Les Brèves

          • LE VINCI A FÊTÉ SES 25 ANS !

            Samedi dernier, le Vinci de Tours, « centre des congrès », a célébré ses 25 ans d’existence en grande pompe. Conférence, concerts en intérieur comme en extérieur, spectacles de danse... Les trois auditoriums et le parvis ont permis à de nombreux artistes et associations (la Compagnie La Clef, Gospel Aujourd’hui, Jekyll Wood, l’Opéra de Tours...) de s’exprimer devant les Tourangeaux. Dans l’après-midi, les salles étaient combles. 

          Les Brèves

          • 19,3 %

            C’est le taux de pauvreté recensé dans la ville de Tours par l’Observatoire des inégalités.

          • PRESQUE 6 000 PAUVRES À JOUÉ-LÈS-TOURS

            L’Observatoire des inégalités a recensé les taux de pauvreté dans les villes de plus de 20 000 habitants. Joué-lès-Tours en fait donc partie. Dans cette commune, sur les 35 971 personnes dans les ménages fiscaux, 5 946 sont en situation de pauvreté, soit 16,5 %. Avec Tours, ce sont les deux communes recensées dans le département de l’Indre-et-Loire. 

          L’INDRE-ET-LOIRE VA EXPÉRIMENTER LE « PLAN PAUVRETÉ »

          Politique : D’ici la fin de l’année, notre département doit échanger avec les Tourangeaux et les associations pour mettre en place la stratégie gouvernementale de lutte contre la pauvreté. Caire Seznec

          Jeudi dernier, Emmanuel Macron, le président de la République, a présenté sa stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, plus communément appelé « Plan pauvreté ». Les grandes lignes concernent un investissement dans la petite enfance (jusqu’à 6 ans), un renforcement de l’accompagnement des jeunes sans solution (de 16 à 25 ans), et la simplification du système de prestations sociales notamment avec la mise en place d’un « revenu universel » regroupant plusieurs allocations sociales. L’ensemble des départements français devrait y travailler à partir de l’année prochaine.

          Quid de l’hébergement d’urgence ?

          Mais, théoriquement, dès cette année, une première phase d’expérimentation doit être lancée dans une dizaine de territoires, dont l’Indre-et-Loire. Cette annonce a réjoui Philippe Chalumeau, député de Tours, qui s’est exprimé en ces termes : « le Département a très largement contribué aux différents ateliers menés en vue de ce plan d’investissement inédit pour faire plus pour ceux qui ont moins (...) ». Côté associatif, Entraides et Solidarité 37 estime « plutôt positif dans la tonalité générale » le plan proposé par le gouvernement notamment en ce qui concerne l’insertion et l’accompagnement des publics en grande difficulté. Seul bémol, d’une part, l’hébergement d’urgence. « À Tours, comme dans d’autres villes, nous avons beaucoup de refus au 115, précise Éric Lepage, directeur général d’Entraides et Solidarité 37. On n’a pas entendu de mesures importantes pour endiguer cette problématique pourtant forte. » D’autre part, ce dernier a attendu une annonce de construction de logements accessibles aux très bas revenus. « Certes, il y a des logement sociaux mais certaines familles ne peuvent même pas y louer un appartement, lance-t-il. Elles ont de trop faibles ressources. »

          Des rencontres à Tours

          Le choix du gouvernement d’expérimenter sa stratégie dans notre département n’est sans doute pas anodin : selon l’Observatoire des inégalités, la ville de Tours recense un taux de pauvreté de 19,3 %, « soit 5 % de plus que la moyenne française ». Cela représente 23 172 personnes sur les quelque 120 000 personnes dans les ménages fiscaux. Le député Philippe Chalumeau doit organiser une série de rencontres avec les Tourangeaux et plusieurs associations pour échanger à propos du « plan pauvreté ». 

          Les Brèves