LE CLIN D’ŒIL

EN DIRECT

Les Brèves

  • Une triangulaire pour dimanche

    Saint-Avertin

    Deux mois après la démission d’une vingtaine d’élus de la majorité, la commune de Saint-Avertin a élu une nouvelle équipe municipale. Le premier tour s’est déroulé dimanche dernier mais les trois listes n’ont pas été départagées : 42 % pour Laurent Raymond, 29 % pour Gérard Hoffmann et Philippe Lebot. Une nouvelle campagne court donc jusqu’à dimanche 9 décembre, date du second tour. Au premier tour de cette élection partielle, 43 % des inscrits sont allés voter.

  • Pas de marchés à Noël

    Tours

    Les fêtes de fin d’année approchent... Et le mardi 25 décembre, ainsi que le 1er janvier 2019, les marchés Heurteloup, Saint-Paul et Paul-Bert ne se tiendront pas. Ils vont se dérouler exceptionnellement les lundis 24 et 31 décembre, aux lieux et horaires habituels.

  • L’hôpital s’agrandit

    Au centre de périnatalité du centre-hospitalier d’Amboise Château-Renault, la menace de fermeture a pesé plusieurs mois. Mais en septembre, un projet a été avancé afin de le garder, avec moins de lits, et de créer un centre mère-enfant pour traiter les problèmes courants, les troubles et les dépressions des femmes avant et après l’accouchement. L’État vient de débloquer 410 000 € pour ce nouveau service qui sera une première dans le région Centre-Val de Loire. Les travaux doivent commencer au premier semestre 2019 pour une livraison en septembre prochain.

  • Disparition d’Hervé Verdonckt

    Tours

    Nous avons appris ce week-end le décès brutal de ce chef d'entreprise de 53 ans. Créateur des agences HV Médias et HV Conseils, Hervé Verdonckt avait créé et lancé, en 2017, le mensuel Eklecktic sur la métropole d'Orléans, puis sur celle de Tours en association avec Tours Madame. Cette disparition soudaine a laissé son entourage sous le choc.

    L'ensemble de l'équipe de La Tribune Hebdo présente toutes ses condoléances à sa famille et à ses proches.

  • Des places Aucard de tours

    Tours

    Le festival estival Aucard de Tours est d’ores et déjà annoncé pour cinq jours en 2019. Si la programmation reste encore secrète (les premiers noms seront dévoilés au début de l’année), le thème est sorti : « On nous cache tout, on nous dit rien ». La billetterie est déjà ouverte avec notamment les pass à 30 euros et la soirée à 6 euros. Rendez-vous à la Gloriette dans quelques mois !

  • Le QG des « jaunes »

    Parçay-Meslay

    Depuis la semaine dernière, le rond-point de l’aviation de Parçay-Meslay est pris d’assaut par les gilets jaunes. Non, ils n’en bloquent pas les abords, mais ils se sont installés dessus, avec canapé, tables, chaises, afin d’en faire leur QG (quartier général). L’objectif est « de se faire voir de la population » sans pour autant la gêner au quotidien.

  • Les lycéens ont manifesté

    Tours

    La réforme du bac a encore ses détracteurs. Parmi eux, de nombreux lycéens tourangeaux (lycées Jean Monnet, Grandmont et Bayet), bien décidés à exprimer leur mécontentement. Dans les rues de Tours, vendredi matin, entre 500 et 700 d’entre eux se sont rassemblés sur la place Jean Jaurès pour protester « contre la sélection à l’Université et contre la précarité ». La situation s’est tendue en début d’après-midi entre les jeunes et les policiers. Ces derniers, après avoir envoyé quelques bombes lacrymogènes, ont couru après les lycéens afin de les disperser (lire également page 5).

  • Fil Bleu attend Noël

    Tours

    Afin de permettre aux Tourangeaux de profiter des animations de Noël et de faire leurs achats, le réseau Fil Bleu propose un tarif unique (1,90 euro) pour voyager en illimité toute la journée. Ce dispositif est valable les week-ends du 8, 15 et 22 décembre. Chaque dimanche du mois de décembre, la fréquence du tramway augmente également.

DERNIÈRE MINUTE

Les Brèves

  • Deux priorités à Sandvik

    Suite à la grève, vendredi dernier, des salariés de Sandvik, site qui doit fermer et supprimer 161 postes, la direction de l’entreprise salue « les organisation syndicales et le personnel » pour le bon déroulement de la grève. Depuis, les salariés ont repris le travail ; la production, ralentie, est tout de même relancée. Reste que la direction, elle rappelle ses deux priorités : créer un « point d’information conseil » pour se renseigner sur l’accompagnement, et rechercher des « repreneurs, soit de l’activité, soit du site ».

  • Un plus long périph’

    Et si le périphérique de Tours se prolongeait de deux kilomètres entre Saint-Cyr-sur-Loire et La Membrolle ? C’est en tous cas ce qu’imagine la Métropole tourangelle, avec l’association Périph’Nord à la bonne place. Une enquête publique doit être lancée au premier semestre 2020 à ce sujet, juste après la présentation du projet. Le début des travaux, lui, pourrait commencer en 2022. Dans l'idéal, cet allongement de voie doit ouvrir l'année suivante, en 2023. Si tout va bien.

  • Colette, c’est fini

    Samedi dernier, c’était la « Der des Ders » pour le bar-comptoir Colette, situé sur la rive nord de la Loire, à Tours. Repris il y a cinq ans par une poignée d’individus, l’établissement a fait vivre le quartier au rythme des concerts et des expositions. « Ce lieu est devenu un espace politique du fait même de son organisation quotidienne, dans les rapports que l'on entretenait ensemble en évitant de rejeter ce qui nous était différent, en faisant taire les préjugés faciles et idiots, en créant un espace libre aux repaires volontairement flous face aux aléas des circonstances », ont écrit les tenanciers qui ont décidé de transmettre le café à d’autres, pour « le préserver » et lui offrir une nouvelle vie.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

Les Brèves

  • 32 348

    C’est le nombre d’interventions effectuées par les pompiers d’Indre-et-Loire depuis le 1er janvier 2018. Par rapport à l’année 2017, il s’agit d’une hausse de 10 %. Les soldats du feu sont notamment intervenus pour 2 340 incendies en dix mois, 1 321 accidents de circulation et encore 25 123 secours à la personne. Aujourd’hui, on compte 322 sapeurs-pompiers professionnels dans notre département, ainsi que 1 989 pompiers volontaires.

  • 7

    C’est le nombre de minutes qu’il a fallu pour que les pass 3 jours (47 euros) du festival Terres du Son soient vendus, mardi dernier. C’est l’ASSO, organisatrice de l’événement au Domaine de Candé, à Monts, qui l’a annoncé. Il faut désormais acheter le tarif promo, à 57 euros. Mais il faut faire vite ! La prochaine et quinzième édition du festival a lieu du 12 au 14 juillet prochain.

Les Brèves

    La célébration des Renaissances

    Viva Leonardo Da Vinci


    Une partie du voile est tombé sur le programme de cette année de festivités qui marquera l’année 2019 et qui a pour particularité de marquer à la fois la pause de la première pierre de Chambord, la mort de Léonard de Vinci et... la naissance de Catherine

    de Médicis.

    Notre département est effectivement riche de son histoire. Mais tout le pari de ces festivités qui se veulent, pour François Bonneau président de la région Centre-Val de Loire, fédératrices – ce qui a déjà été le cas compte tenu du nombre d’acteurs – doit aussi et surtout être « une immense fête populaire ». L’occasion, ajoute François Bonneau, « d’affirmer une fierté d’appartenance », « mais aussi d’être dans le partage. Cela doit être la fête du partage ». Reste que si un programme émerge (à retrouver sur www.vivadavinci2019.fr), certaines zones restent mystérieuses comme le concept de ce grand spectacle itinérant qui doit devenir l’un des piliers de

    ces festivités.

    Les Brèves

      Les MJC contre la haine

      Les Brèves

      • Amboise

        Actuellement, une exposition sillonne la France. Son thème ? Non à la haine. À travers la musique et les jeux, la tolérance et la laïcité sont des sujets abordés. « Les animateurs peuvent avoir tendance à fuir le débat s’ils ne sont pas préparés, explique-t-on à la fédération MJC du Centre-Val de Loire. Notre rôle est d’aider les ados à s’émanciper et à mieux comprendre leur environnement. Les MJC contribuent à fabriquer une société. » Depuis avril 2017, 18 animateurs ont été formés à ces questions dans notre région et des expositions se sont déroulées à la MJC d’Amboise, d’Aubrières – Fondettes ainsi qu’au Dispositif animation jeunesse.

      Les Brèves

        Un homme a tiré vers l’hôpital

        Tours

        Scène de panique à l’hôpital Trousseau de Tours, dimanche dernier, vers 5h30 : un homme d’une quarantaine d’années, « apparemment sans domicile fixe », a tiré vers l’entrée avec une arme de poing avant de pénétrer dans les urgences. Heureusement, il n’y a eu aucun blessé mais le personnel et les patients présents dans la salle d’attente restent choqués. Une cellule médico-psychologique a été déclenchée au CHU de Tours.

        Vers une étude psychiatrique

        Interpellé en fin d’après-midi et déféré devant la justice mardi, l’homme avait également un fusil à pompe dans son véhicule. Mais que s’est-il passé ? Énervé, le quarantenaire cherchait son ex-compagne, qui travaille au sein du service de réanimation cardiaque. « Il s’agirait d’un drame familial, précise Jean-Luc Beck, le procureur de la République de Tours. L’intéressé apparaît dépressif, il se dit « au bout du rouleau » et « ne plus avoir rien à perdre ». » Pour l’heure, l’homme doit comparaître pour tentative d’homicide mais une expertise psychiatrique pourrait bien être demandée.

        Les Brèves

          ILS ONT DIT

          Les Brèves

          • Alain Krivine,

            figure de Mai 68, à Tours

            « Cette mobilisation (des gilets jaunes, ndlr) est un vrai retour au réel qui illustra le mécontentement d’une exploitation capitaliste. J’ai de l’espoir de la voir durer et prendre de l’ampleur. »

          • Sabine Thillaye,

            députée LREM

            «Il serait de fait incompréhensible que l’argent public investi soit gâché par une décision unilatérale d’une entreprise par ailleurs en bonne santé financière. À travers le site de Fondettes (Sandvik, ndlr), c’est tout un écosystème dynamique et innovant qui se trouve remis en cause. »

          TOPS & FLOPS

          Les Brèves

          • TOPS

            Orange is the new cool

            L’Université de Tours a reçu le titre de Orange day champion 2018, décerné par l’ONU, pour ses actions « contre toute forme de violences ». Depuis deux ans, 80 cas de harcèlement y ont été traités et l’établissement possède un « schéma directeur égalité ». Un travail qui porte ses fruits.

            Le cycle de la vie

            À l’heure de la COP24 et de la marche pour le climat, deux étudiants tourangeaux mettent en lumière E-Récup, leur entreprise, qui récupère et recycle les vieux ordinateurs. Ils les traitent et revendent les composants encore utilisables. Un bel exemple d’économie circulaire.

            Bonne récolte

            Le week-end dernier, 1 500 bénévoles se sont mobilisés pour la Banque Alimentaire de Touraine dans une centaine de magasins du département. Et les gilets jaunes n’ont pas eu d’impact négatif sur l’opération. Le tonnage d’aliments collectés serait équivalent à l’an dernier. Ça rassure.

          • FLOPS

            Incroyables verdicts

            Au tribunal correctionnel de Tours, deux affaires d’agressions sexuelles, dont une incestueuse, sur mineur.e.s ont récemment été traitées. Les accusés n’ont écopé que de sursis et d’amendes. Quid de la protection et des droits de l’enfant dans tout ça... ?

            La magie de Noël...

            Sur la place Jean Jaurès, le gros bonhomme de neige lumineux de Noël est rentré au chaud pour éviter les dégradations lors des manifestations. On espère qu’il pourra ressortir avant la fin de l’année, histoire d’apporter un peu de bonheur et de joie au cœur de Tours en cette période.

            À réaction

            Une Tourangelle a été arrêtée dans un avion Air-France après s’être indignée des violentes « conditions d’expulsion d’un étranger ». Après des heures de garde à vue, choquée, elle est finalement attendue pour son procès pour « entrave à la circulation d’un aéronef » en janvier prochain, au tribunal de Bobigny.