LE CLIN D'ŒIL

Les Brèves

    L’ADJOINTE À L’ÉDUCATION DÉMISSIONNE

    CONSEIL MUNICIPAL DE TOURS

    Vendredi 4 janvier, Barbara Darnet-Malaquin a choisi de quitter son poste à la mairie de Tours : « c’est avec regret que je prends la décision de ne plus exercer la délégation d’adjointe au maire en charge de l’éducation de la jeunesse et de la petite enfance ». Déjà, lors du dernier conseil municipal, en décembre, un échange verbal tendu a été remarqué entre l’élue et Christophe Bouchet, le maire de Tours. Aujourd’hui, Barbara Darnet-Malaquin indique des « désaccords profonds » avec le maire nommé en octobre 2017 dont elle « déplore la méthode de gouvernance municipale » ainsi que le « manque de transparence et de concertation ». Elle reste tout de même conseillère municipale, conseillère métropolitaine et conseillère départementale.

    L’opposition n’est pas surprise

    À l’Hôtel de Ville, Christophe Bouchet explique faire « une réunion d’adjoints tous les lundis matin, suivie d’un compte rendu » et que « tous les adjoints sont donc au courant de la politique municipale ». Il estime également que Barbara Darnet-Malaquin « n’a pas rempli » la mission de présenter un plan école pour les dix prochaines années et que sa démission « clarifie nettement la situation et c’est tant mieux... » Aucun membre de la majorité municipale ne s’est exprimé sur le sujet ; mais dans l’opposition, le conseiller municipal Nicolas Gautreau dit ne pas être surpris par l’événement. Selon lui, le maire « doit impérativement soigner son vocabulaire et garder son calme face aux critiques (...) qui émanent de l’opposition comme de la majorité ». 

    Les Brèves

      DERNIÈRE MINUTE

      Les Brèves

      • PÔLE EMPLOI RENFORCE SES CONTRÔLES

        Dès la moitié de l’année 2019, les agences Pôle Emploi de la région Centre-Val de Loire se portent volontaires pour expérimenter un nouveau dispositif national : le contrôle renforcé des chômeurs. Chaque demandeur d’emploi va devoir inscrire ses recherches sur une plateforme numérique, sorte de journal de bord, sous peine de sanction (allocation supprimée si refus, à deux reprises, de deux offres raisonnables d’emploi).

        Quant au Conseil régional, il souhaite continuer « à parier sur la formation des demandeurs d’emploi ». Il va injecter 40 millions d’euros de plus qu’en 2018 dans les politiques de formation professionnelle.

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 12 000

        C’est le nombre d’habitants supplémentaires, en Indre-et-Loire, entre 2001 et 2016, soit une augmentation de la population de 0,4 % chaque année. De fait, en 2016, notre département a compté 606 223 personnes. Rien qu’à Tours, la population a augmenté de 0,3 % en cinq ans. Mais la ville a perdu environ 400 habitants en dix ans et sa population vieillit. L’Insee estime qu’en 2050, un Tourangeau sur trois aura plus de 65 ans. 

      ILS ONT DIT

      Les Brèves

      • ASSOCIATION CHRÉTIENS-MIGRANTS :

        Depuis janvier 2018, Chrétiens-Migrants a enregistré l’arrivée de près de 700 mineurs isolés étrangers. Ceux-ci, refusés à 70 % par l’ASE, ont dû être pris en charge avec ses partenaires (UTOPIA 56, AMMI-Val d’Amboise, Accueil Migrants du Lochois, Hospitalité Chinonaise, collectif de Saint-Pierre-des-Corps, RESF…) et par de nombreux citoyens.

      EN DIRECT

      Les Brèves

      • CETTE ANNÉE, ON SE BOUGE !

        Centre-Val de Loire

        Chaque année, la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire et l’institut IPSOS publient un baromètre Sport-Santé. Cette année, la pratique d’une activité physique se place en pole position (32 %) des bonnes résolutions des habitants du Centre-Val de Loire. La population de la région souhaite également avoir une alimentation équilibrée (à 27 %) et s’accorder des moments de détente (à 26 %), consciente que tout cela va participer au bien-être physique, social et mental.

      • LES JEUNES PRÉSERVENT L’ENVIRONNEMENT

        Indre-et-Loire

        Le Défi Récyclum permet aux enfants du CP à la 6e et aux enseignants de travailler sur le thème du recyclage des lampes à économie d’énergie et sur l’importance de la préservation des ressources naturelles et des matières premières. Depuis l’ouverture des inscriptions de la 6e édition, en juin dernier, quinze classes se sont engagées en Indre-et-Loire, soit 336 élèves mobilisés. Ils ont déjà validé seize défis. Les jeunes prennent en main notre belle planète. Et c’est tant mieux ! 

      • EMMAÜS EN DEUIL

        Tours

        Gustave Vergneau, ancien président de l’association Emmaüs 100 pour 1 (2015-2018), qui accueille des familles avec enfants sans-abri à Tours, est décédé d’un cancer. « Il s’est donné sans compter à la cause que nous défendons, avec passion et ferveur », a indiqué François Chaillou et les membres du conseil d’administration de l’association. Les obsèques se sont déroulées lundi dernier, à Sainte-Julitte, près de la Loire.

      • LES GILETS JAUNES REMETTENT ÇA

        Tours

        Le grand classique du samedi revient en ce début d’année 2019 : la semaine dernière, les gilets jaunes sont descendus dans les rues de Tours pour un défilé pacifique. Ils étaient « 600 » selon la préfecture, « plus de 1 000 » d’après les manifestants. Mais en fin d’après-midi, la situation a de nouveau malheureusement dégénéré. Vers 18 h, un « groupe de casseurs a commencé à s’en prendre à du mobilier urbain » et à envoyer des projectiles sur les forces de l’ordre. Une personne a été interpellée.

        Le lendemain, une manifestation calme d’une soixantaine de « femmes gilets jaunes » s’est également déroulée à Tours. 

      • LA LAME AU CŒUR

        Joué-lès-Tours

        Dans la nuit du 11 au 12 décembre dernier, l’ancien directeur d’un magasin de Joué-lès-Tours a été assassiné de 28 coups de couteau. Une semaine plus tard, un Ivoirien de 22 ans a été mis en examen et écroué pour ce meurtre. Le jeune a reconnu les faits. L’explication de son acte ? Une dispute aurait éclaté entre les deux protagonistes et la victime aurait demandé au jeune homme de quitter l’appartement. 

      • QUI AURA LA FÈVE ?

        Tours

        Le CCAS de la ville de Tours invite tous les Tourangeaux et toutes les Tourangelles de plus de 65 ans à participer à la traditionnelle galette des rois. L’événement se déroule pendant trois jours (les 15, 16 et 17 janvier) à l’Hôtel de Ville. Pensez donc à vous y inscrire et n’oubliez pas votre pièce d’identité et votre justificatif de domicile.

      • LE RECENSEMENT, C’EST MAINTENANT

        Tours

        Comme chaque année, plus de 6 500 logements sont recensés à Tours. En 2019, 33 agents nommés par le maire vont récolter les informations auprès d’environ 200 logements chacun. Depuis quelques années, afin d’économiser du papier, les réponses au questionnement de recensement peuvent s’effectuer en ligne. L’année dernière, 46,39 % des fameuses réponses ont été faites sur Internet. Afin de réduire la fracture numérique, quatre agents tourangeaux vont être équipés de tablettes pour ceux qui n’ont pas d’accès à Internet. Une première !

      TOPS & FLOPS

      Les Brèves

      • TOPS

        Solidaires dans l’urgence

        Histoire de pallier le manque ponctuel de médecins urgentistes, l’Agence régionale de santé et la fédération hospitalière a lancé Whoog, une appli qui facilite les gardes, au volontariat. À Tours, sur 45 urgentistes, 12 se sont inscrits. Ils peuvent faire jusqu’à 100 km pour contrer la pénurie de praticiens en hôpital.

        Suivez l’étoile du berger

        Non, les automobilistes circulant sur l’avenue George-Sand à La Ville-aux-Dames n’ont pas halluciné : le 31 décembre, six chameaux s’y sont bel et bien baladés. Heureusement, le cirque installé sur la commune a pu les récupérer grâce à l’aide des gendarmes. Par contre, l’histoire ne dit pas si les Rois mages étaient dans les parages.

        Dynamisme commercial

        La fédération du commerce spécialisé vient de classer le centre-ville de Tours... en tête du palmarès des centres-villes les plus dynamiques de France (dans la catégorie grande agglomération, et hors région parisienne). Il compte plus de 900 commerces et rayonne auprès de 600 000 habitants.

      • FLOPS

        L’esprit de Noël

        La majorité des commerçants et des exposants est unanime : le marché de Noël de Tours n’est pas satisfaisant, financièrement, cette année. Entre les samedis de manifestations et l’attentat de Strasbourg, l’ambiance des fêtes de fin d’année a peiné à se mettre en place, si bien que les chiffres d’affaires chutent parfois de 50 %.

        Retour aux vestiaires

        Les footballeurs tourangeaux se sont fait sortir de la Coupe de France par les Vendéens des Herbiers. Le challenger s'est imposé, ce qui fait la beauté de cette compétition mais le malheur du TFC. Place au championnat et à d'autres difficultés... à gérer.

        Mon cher Watson...

        L’année dernière, cinq médecins généralistes de Tours sont partis à la retraite et n’ont pas été remplacés. Il devrait en être de même pour l’année 2019. Cette pénurie de médecins allonge également le délai moyen d’obtention d’un rendez-vous. Il faut compter environ une semaine pour un rendez-vous avec un généraliste. En France, la moyenne oscille entre trois et six jours.