LE CLIN D'ŒIL

Les Brèves

    LA FRÉQUENTATION DU CENTRE LGBT EST EN HAUSSE

    Touraine

    Ces dernières années, le nombre de permanences du centre LGBT de Touraine augmente. Le dispositif d’accueil, d’écoute et d’accompagnement devient, de fait, plus accessible. En 2018, 89 permanences d’accueil et d’écoute ont été réalisées à Tours ; quatre ont été faites à Blois, et neuf, en anglais, ont été destinées aux personnes en demande d’asile. L’ensemble de ces actions a touché 190 personnes différentes, dont 89 accueillies et soutenues. « Pour la 6e année consécutive, les permanences ont vu leur fréquentation augmenter de 22 % », précise Mickaël Achard, le co-président du Centre LGBT Touraine.

    Aller en zone rurale

    En 2016, l’association s’est engagée à « contribuer à un mieux-être LGBTIQ+ par l’accueil, l’écoute, l’accompagnement des personnes et par la promotion de la santé sexuelle et psychique. » Afin de mener à bien ces actions, des moyens humains, financiers et matériels ont été nécessaires. L’année dernière, le centre tourangeau a reçu une subvention de l’Agence régionale de santé du Centre-Val de Loire, ce qui lui a permis d’assurer toutes les permanences. L’année 2019 s’annonce désormais chargée puisque l’association souhaite pérenniser l’emploi en son sein tout en renforçant le volontariat essentiel pour le développement des permanences sur le territoire. Un autre enjeu se profile, celui de s’impliquer dans les milieux moins accessibles, notamment les zones rurales, en s’inscrivant auprès des Contrats locaux de santé de l’Indre-et-Loire. 

    Pour en savoir plus, le Centre LGBT de Touraine vient de lancer son premier spot d’information, visible sur Youtube.

    Les Brèves

      EN DIRECT

      Les Brèves

      • LES PÉAGES SONT PLUS CHERS

        Indre-et-Loire

        Depuis le 1er février, les tarifs des péages autoroutiers ont augmenté. Pour rallier Tours à Orléans, il faut désormais payer 0,30 euro de plus ; de Tours à Saint-Maure-de-Touraine, la hausse est de 10 centimes. Néanmoins, entre Tours Nord et Tours Centre, le tarif reste inchangé. 

      • LES PÉAGES SONT PLUS CHERS

        Indre-et-Loire

        Depuis le 1er février, les tarifs des péages autoroutiers ont augmenté. Pour rallier Tours à Orléans, il faut désormais payer 0,30 euro de plus ; de Tours à Saint-Maure-de-Touraine, la hausse est de 10 centimes. Néanmoins, entre Tours Nord et Tours Centre, le tarif reste inchangé. 

      • ILS NE PERDENT PAS L’EST

        Saint-Pierre-des-Corps

        Dans la métropole tourangelle, la 2e ligne de tramway va passer par le boulevard Béranger et le nouvel hôpital Trousseau... Et pas par Saint-Pierre-des-Corps. Mais Philippe Briand, président de Tours Métropole, souhaiterait demander « quatre enquêtes publiques » afin de « parler de quatre lignes supplémentaires de tram », et pas uniquement d’une. Pour pousser en ce sens, le Collectif pour le tram organise une Marche pour un tram à l’Est de la métropole, samedi 9 février. « À notre demande, une réunion d’information sur l’étude de la branche desservant Saint-Pierre va avoir lieu », précise le Collectif. Leur but est d’imaginer le trajet d’une nouvelle ligne de tram « sans travaux considérables ».

      DERNIÈRE MINUTE

      Les Brèves

      • EDF VOUDRAIT ACHETER 120 HA À CHINON

        D’après le média Reporterre, EDF vise 120 hectares de terrains pour agrandir la centrale de Chinon. Le réseau Sortir du nucléaire tempête : « il s’agit de terres agricoles (...). Ce qui nous énerve le plus, c’est qu’EDF rachète les terres au prix agricole, soit 70 centimes le mètre carré, alors que le prix pour un mètre carré de zone d’activité est de 20 euros ! » Néanmoins, le collectif précise ne pas avoir de document concernant de possibles transactions en ce sens. Il aurait appris la nouvelle lors d’une réunion de la commission départementale de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers. Une pétition dénonçant cette main mise sur des terres agricoles circule actuellement sur Internet. Aujourd’hui, personne ne sait à quoi pourraient servir ces hectares mais de nombreuses associations estiment que l’hypothèse « la plus probable » est la « volonté » d’EDF « d’anticiper la construction de nouveaux réacteurs ».

      • ENCORE UNE DÉMISSION À TOURS

        Lors du conseil municipal de lundi dernier, Chérifa Zazoua-Khames, adjointe de quartier à Tours Nord et en charge de la politique de la Ville de Tours depuis 2014, s’est abstenue pendant le vote du budget. Elle a, de fait, démissionné de ses fonctions. « Cette démission clarifie ainsi la situation politique au sein de la majorité », a précisé Christophe Bouchet, le maire de Tours.

      TOURS/SAINT-PIERRE-DES-CORPS

      Les Brèves

      • CHANGEMENT EN GARES

        La préfecture d’Indre-et-Loire et la Ville de Tours sont d’accord : il faut rebaptiser les gares de Tours et de Saint-Pierre des Corps afin que les voyageurs comprennent mieux. Dans l’idée, celle de Tours se nommerait « Tours Centre » et celle de Saint-Pierre-des-Corps, « Tours-Saint-Pierre-des-Corps ». « Il s’agit d’affirmer les deux terminaux de la métropole tourangelle », précise-t-on en mairie de Tours. Ce changement coûterait environ 200 000 euros.

      Centre-Val de Loire

      Les Brèves

      • BEAUVAL EST SUR UN NUAGE

        À partir du 30 mars prochain, le zoo de Beauval se dote d’une télécabine longue de 800 mètres appelée « Le Nuage de Beauval ». Elle doit se composer de vingt-quatre cabines de huit personnes et doit rallier les lions aux éléphants, c’est-à-dire l’Afrique à l’Asie, en cinq minutes. Cet investissement a coûté huit millions d’euros, une somme conséquente mais le zoo de Beauval a vu sa fréquentation bondir de 7 % rien qu’en 2018.

      Les Brèves

        LE VERNISSAGE DE L’EXPO "BALZAC EN UKRAINE"

        ON Y ÉTAIT


        Dans le cadre du 220e anniversaire de la naissance d’Honoré de Balzac à Tours, le château de Tours accueille l’exposition "Balzac en Ukraine". Cette dernière présente des photographies prises par Sergey Tarasov, faisant références aux lieux que l’écrivain aurait visités en Ukraine.

        Les Brèves