LE CLIN D'ŒIL

Les Brèves

    "RÉMI" REMPLACE LES TER ET INTERCITÉS

    Mobilité en région

    Depuis le 6 mai, de nouveaux tarifs ont été mis en place pour les utilisateurs, qu’ils soient quotidiens ou occasionnels. L’objectif ? Permettre des déplacements en train au plus grand nombre, être en phase avec la transition énergétique et encore limiter l’utilisation de la voiture. La Région Centre-Val de Loire a donc pris les devants en ouvrant le réseau Rémi (RÉseau de Mobilité Interurbaine). Jusqu’à présent, 2 000 cars et un peu plus de 400 trains circulaient sous ce nom dans la région. Désormais, les trains Rémi Express remplacent les trains Intercités (le Paris-Orléans-Tours ; le Paris-Bourges-Montluçon ; et le Paris-Montargis-Nevers). Cette nouveauté permet la création d'une nouvelle gamme de Pass. Que ce soit pour les jeunes, les étudiants, les plus de 26 ans et encore les salariés d’une autre ville, des réductions sont appliquées. Pour exemple, elles sont de 50 % en semaine et 66 % le week-end pour le Pass Rémi Liberté Plus. « Les jeunes qui ont besoin du train pour aller faire de la formation professionnelle ne sont pas oubliés, précise François Bonneau, le président de la Région Centre-Val de Loire. On fait un rabais de 75 % pour aller en Île-de-France. Ce qui va ramener nos concitoyens vers un service financièrement accessible et leur redonner du pouvoir d’achat. »

    D’ici 2023, 32 nouvelles rames TER, neuves, devraient également être achetées par la Région. Elles devraient desservir les lignes reliant Paris – Blois, Tours, Orléans, Nevers et Montluçon.

    Les Brèves

      EN DIRECT

      Les Brèves

      • Sport’Ouvertes s’ouvre

        Tours

        Pour la première fois, l’événement Sport’Ouvertes accueille le Forum des associations, en dehors du champ sportif. Toutes celles proposant une offre de loisirs à l’année peuvent s’inscrire jusqu’au 31 mai auprès du Pôle de la vie associative de la Ville de Tours pour y participer. 

      • Du vin plein les mains

        Saint-Nicolas-de-Bourgueil

        Depuis vingt ans, Sébastien David, « ardent défenseur des labels et de la transparence », produit et vend un vin réputé en biodynamie, élevé en jarres depuis 2013, à Saint-Nicolas-

        de-Bourgueil. Récemment, la répression des fraudes de l’Indre-et-Loire a détecté un petit excès d’acidité volatile dans des échantillons de millésime 2016 ; mais une autre analyse a réfuté le premier diagnostic. Pourtant, la préfecture du département a demandé au viticulteur de détruire ses 2 000 bouteilles de vin d’ici. Cela équivaut à une perte de 50 000 euros de chiffre d’affaires... Une pétition a ainsi été lancée afin de soutenir le Bourgeuillois et a déjà recueilli plus de 150 000 signatures.

      • Insolites musées de nuit

        Indre-et-Loire

        La Nuit des musées revient le samedi 18 mai. L'occasion de découvrir le patrimoine et la culture avec une autre lumière, cet événement s’éparpille partout dans notre département. Voici quelques rendez-vous à ne pas manquer :

        • Magie au Musée René Descartes : conférence sur l’hypnose et la manipulation à 15 h, et spectacle de magie à 20 h 30. Maison-musée René Descartes, Descartes – 02 47 59 79 19.

        • Carnaval à Loches : atelier de fabrication de masques de 19 h à 23 h en lien avec l’exposition « Images d’Italie ». Musée Lansyer, Loches – 02 47 59 05 45.

        • Chœurs à Amboise : 30 choristes dirigés par Émilie Tillier animeront à 19 h le musée-hôtel Morin d’Amboise.

        • Théâtre au Grand-Pressigny : déambulations théâtrales de 18 h à 22 h au musée de la Préhistoire, le Grand-Pressigny – 02 47 94 90 20.

        • Lectures à Chouzé : « historiettes contées de Touraine » en vieux tourangeau de 20 h à 23 h 30 au musée des mariniers – Chouzé/Loire – 02 47 95 18 47.

        Ils sont aussi ouverts en nocturne : à Tours le musée des Beaux-Arts, le musée du Compagnonnage, le muséum d’histoire naturelle, le CCC OD. En Touraine : l’écomusée du Véron (Savigny-en-Véron), la maison-musée Max Ernst (Huismes).

        Programme national sur nuitdesmusees.culture.gouv.fr.

      • Ambre et Franck, toujours en attente

        Gilets jaunes

        Lors de l’acte XVIII des gilets jaunes, le 16 mars dernier, à Paris, le fameux Fouquet’s a été brûlé et pillé. Quelques jours plus tard, deux Tourangeaux, Ambre et Franck, ont été présentés en comparution immédiate au tribunal correctionnel de Tours pour vol et dégradation. Il leur a été reproché d’avoir dérobé quatre fourchettes et un tabouret dans l’établissement parisien. Mais plusieurs « nullités » leur ont permis de retrouver leur liberté. Mais l’affaire ne s’arrête pas là : les deux gilets jaunes ont de nouveau comparu pour « soustraction frauduleuse en réunion », cette fois au tribunal correctionnel de Paris. Ils contestent toujours les faits, affirmant avoir demandé et obtenu l’autorisation d’emporter ces « souvenirs ».

      • Clem a été éliminé

        The Voice

        Après les battles de l’émission The Voice, sur TF1, le chanteur tourangeau Clément Chouteau n’a pas été retenu par son coach, Mika, pour poursuivre l’aventure musicale et télévisée. Pas déçu pour un sou, il estime avoir gagné en confiance en lui et en expérience personnelle. Pour lui, The Voice est « un tremplin » et « une école », a-t-il confié à nos confrères de La Nouvelle République. Désormais, Clem se concentre sur son groupe, The Lunatiks, qui pourrait bien signer avec un label parisien. Il fera également la fête de la musique sur la place Plumereau, à Tours, à 21h30.

      • Un abandon par blessure

        Défi sportif

        Il y a quelques semaines, nous vous présentions Grégory Richard, un Tourangeau passionné de sport et surtout de défis sportifs. Par amour pour son fils, il s’est lancé comme défi de courir 1 000 km, entre Bâle et Tours, à la fin du mois d’avril. Mais son « syndrome de l’essuie-glace » au genou (qui « verrouille » les genoux) a eu raison de lui, les douleurs étant trop vives. Il a donc finalement pris le train à Montbéliard, direction Tours. Est-il déçu ? Oui, évidemment, même si cette expérience lui a permis de se remettre en question et d’accepter cet échec. « J’ai pris la décision d’arrêter, pour mes genoux, les très longues distances », a-t-il notamment informé les personnes qui l’ont suivi, via Facebook, dans cette aventure. 

      • Un nouveau projet sur l’A10

        TOURS-ROCHEPINARd

        Dans les années 2000, l’enseigne IKEA s’est installée dans la zone de Rochepinard. Un projet a alors été envisagé, celui de construire un nouvel échangeur sur l’autoroute A10. Mais l’idée a été oubliée... Avant de revenir sur le devant de la scène à la fin du mois d’avril. Dans ses « grands travaux » à venir, Philippe Briand, le président de la métropole tourangelle, a avancé que le sujet était à l’étude entre les services métropolitains et ceux de Vinci, qui gère le réseau autoroutier. Ce potentiel futur échangeur pourrait comprendre deux sorties et une entrée afin de fluidifier les accès aux Atlantes, au parc des expositions et encore à la gare de Saint-Pierre-des-Corps. 

      • Qui a voulu incendier la mairie ?

        Loches

        Dimanche dernier, vers 8 h du matin, un riverain a constaté que la porte de la mairie de Loches était en train de se consumer. Grâce à son appel aux pompiers, le feu n’a pas pu se propager dans l’édifice ; ce dernier, classé, date de la Renaissance. Des bris de verre et une mèche ont été retrouvés sur place. Une enquête est en cours.

      • Visiter les châteaux, version Futé

        Val de Loire

        Dans sa nouvelle édition, Le Petit Futé des Châteaux de la Loire met en avant les grands événements de l’année : les 500 de Renaissance(s) en Centre-Val de Loire, l’année Balzac à Tours, le spectacle nocturne du château d’Azay-le-Rideau et encore le lancement des Histopad à Chinon, Loches et Amboise. Bien entendu, de nombreux bons plans attendent les lecteurs au fil des pages, que ce soit en termes d’hébergements insolites, de loisirs, de balades et encore de visites à faire avec les enfants.

      • Les cyclistes sont attendus

        Val de Cher

        L’itinéraire du Cœur de France à Vélo va voir passer ses premiers cyclotouristes cet été. Il traverse quatre départements (Allier, Cher, Loir-et-Cher et Indre-et-Loire) sur près de 120 km de piste. Pour l’heure, la véloroute s’arrête à Larçay, mais d’ici 2021, elle ira jusqu’à Tours. L’itinéraire complet, de 330 km, devrait être terminé pour 2026. Cette réalisation complète celle de la Loire à Vélo puisqu’elle va permettre aux amateurs de vélo de rouler sur les rives du Cher. 

      DERNIÈRE MINUTE

      Les Brèves

      • Comment éviter un drame à la Rabière ?

        La situation ne s’arrange pas dans le quartier de La Rabière, à Joué-lès-Tours : dans la nuit de samedi à dimanche, une dizaine de voitures y ont été incendiées. Et les policiers ont été attendus par des jeunes, d’après des riverains. De 1 h 40 à 5 h du matin, des tirs de LBD et un feu d’artifice ont été entendus, témoins des affrontements entre les groupes de jeunes et les forces de l’ordre, jusqu’à ce que le calme revienne. Dans un communiqué, Frédéric Augis, le maire de Joué, en a appelé aux autorités pour que « la mobilisation des forces publiques soit à la hauteur de l’enjeu », celui de « mettre fin à cette escalade de violence qui, si rien n’est fait, pourrait déboucher sur une issue dramatique ».

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 1 sur 5

        C’est le nombre de SALARIÉS travaillant en région Centre et ayant déclaré subir un stress quotidien au travail, soit 22 % des salariés du territoire. Selon l’étude The Workforce View in Europe 2019, qui a sondé 10 585 salariés européens, les Français demeurent parmi les salariés les plus stressés : 31 % d’entre eux pensent que leur employeur ne s’intéresse pas à leur bien-être psychologique et 41 % affirment que leur intérêt n’est que superficiel.

      Les Brèves

        LA PREMIÈRE PIERRE DES HÔTELS HILTON EST POSÉE

        Portes de Loire

        Àla fin du mois d’avril, Christophe Bouchet, le maire de Tours l’a assuré : le retard a eu une « vertu ». Celle de permettre une « pause », une « réflexion sur un projet initial qui ne prenait pas en compte l’intégration globale » du réaménagement du haut de la rue Nationale, autrement dit du projet des Portes de Loire : « on n’a pas perdu deux ans, on a gagné, au contraire, plusieurs décennies car on sait désormais comment tout l’ensemble va s’intégrer, les hôtels, les appartements, les commerces, la circulation, la Loire, le futur bâtiment jumeau de la bibliothèque », a déclaré le maire.

        À l’occasion de la pose de la première pierre des fameux hôtels Hilton, l’élu a résumé les atermoiements et incertitudes de la réalisation du projet – 22 recours ont été déposés – en un « long effort », conclu en décembre dernier par la signature simultanée des contrats ; puis, en janvier, par le début des travaux. Le maire a rendu hommage aux acteurs de l’accompagnement du projet ainsi qu’à ses prédécesseurs, notamment Jean Germain, l’initiateur du projet.

        Fin du chantier en 2021

        À ses côtés, Pascal Portier, directeur régional d’Eiffage Immobilier, a rappelé l’attachement du groupe à son ancrage régional et s’est félicité de la « pugnacité » de celui-ci dans la réalisation d’ « projet à la hauteur de la ville ». Quoique « fier » de ce lancement du chantier, Pascal Portier n’y voit cependant qu’ « une étape dans la contribution d’Eiffage au développement de cette belle région ». Architecte du cabinet Arte Charpentier qui a conçu le nouvel ensemble immobilier, Andrew Hobson s’est réjoui de cet aboutissement permis par les échanges avec l’architecte des Bâtiments de France. Il veut croire à la pleine réalisation future du projet symétrique que Pierre Patout a conçu au lendemain de la guerre pour l’entrée

        de Tours.

        La fin du chantier des hôtels Hilton est prévue pour la fin janvier 2021. Les surfaces commerciales, elles, restent à pourvoir. La commercialisation des logements devrait débuter à la fin du mois de mai. 

        Les Brèves

          TOPS & FLOPS

          Les Brèves

          • TOPS

            Au sommet

            Et c’est un grand HOURRA : le Tours Volley Ball a raflé son 8e titre de champion de France dans la salle Grenon, en fin de semaine dernière. Cette année, l’équipe a enchaîné une série de trente matchs gagnés. Et a même réalisé un doublé, le 5e de son histoire, en remportant la Coupe de France il y a quelques mois.

            Pour une cave royale

            Pour célébrer les 500 ans de Renaissance(s) en Centre-Val de Loire, dix vignerons de l’AOC Cheverny et Cour Cheverny proposent des cuvées de blancs et de rouges spécial « Renaissance », en édition limitée, grâce au cépage royal, le Romorantin. Les bouteilles vont être vendues uniquement dans les maisons des vins des appellations.

            Le vert donne de la voie

            Après six ans d’aménagement, la voie verte entre Langeais et Cinq-Mars-la-Pile a enfin été inaugurée. Créée le long de la départementale 953, une route dangereuse pour les cyclistes notamment, elle commence à être pas mal utilisée. Elle pourrait même développer le château de Langeais.

          • FLOPS

            Recherche panneaux

            Les élections européennes arrivent à grands pas. Et, soyons honnêtes, la majorité des citoyens ne savent même pas qui se présente. Dans certaines communes d’Indre-et-Loire, il n’y a pas assez de panneaux pour afficher les 34 listes du scrutin. Un autre problème va se poser : combien de tables faudra-t-il pour faire tenir tous les bulletins de vote... ?

            De moins en moins

            « La mobilisation est intacte », affirment les gilets jaunes tourangeaux. Ces « résistants » ne lâchent rien et ne comptent pas arrêter leur mouvement, sans violence. On ne peut que saluer leur détermination, toujours intacte, elle. Pourtant, leur acte 26 n’a attiré qu’une centaine de personnes sur la place Jean Jaurès.

            Du foot à la plongée

            L’année dernière, le TFC a été relégué en National 1. Depuis, la descente aux enfers semble continuer : même si le club peut encore se rattraper, il est de nouveau relégable, cette fois en National 2. Dire que, fut un temps, il a brillé en Ligue 2. Dorénavant, les points se comptent sur une seule main. Et encore.

          Les Brèves

            MAISONS FISSURÉES : LA SÉCHERESSE CONTINUE SES DÉGÂTS

            Indre-et-Loire

            Depuis 2007, de nombreux épisodes de sécheresse sur les sols argileux de Touraine provoquent des dégâts. Des milliers de familles voient leur maison se fissurer, un peu, ou beaucoup : l’été, l’argile se dessèche ; mais il se gonfle en hiver, avec l’humidité, ce qui forme forcément des fissures, le bâtiment bougeant avec le sol. Les murs s’écartent, les dalles de béton s’affaissent, des craquements se font entendre, et les habitants s’inquiètent : et si la maison leur tombait sur la tête ?

            D’après les associations de propriétaires de maisons fissurées, 66 communes seraient impactées en Indre-et-Loire. La seule solution serait un arrêté de catastrophe naturelle pris par le ministère de l’Intérieur. Néanmoins, cela ne suffit pas pour sauver les maisons et les familles. Les associations doivent rencontrer le ministre afin de demander la rétroactivité des arrêtés, pour des questions d’assurances des foyers touchés. 

            Les Brèves

              ON A VU

              Les Brèves

              • LES « LUMIÈRES CÉLESTES » À L’ÉGLISE SAINT-JULIEN

                Magique. L’artiste Marcoville a installé ses cinquante vierges, huit-cents anges et trente mille poissons de verre, tous fait à la main, dans l’église Saint-Julien, à Tours, en trois semaines. Et le résultat est éblouissant. À l’entrée, on trouve « Le Paradis terrestre » avec de grands arbres, des fleurs et des fruits ; puis, le long de la nef, des dizaines de « Vierges à l’enfant », toutes uniques, semblent se rendre vers l’autel au-dessus duquel nagent, dans l’air, de petits poissons cliquetant. À ne pas manquer.

                L’exposition est visible jusqu’au 22 septembre.

              IL A DIT

              Les Brèves

              • Le Conseil économique, social et environnemental régional (CESER) du Centre-Val de Loire

                « Les difficultés d’accès aux soins sont très importantes en région Centre-Val de Loire avec une intensité plus ou moins forte selon les territoires (...). En décidant d’exclure la région Centre-Val de Loire de l’augmentation du numerus clausus, le gouvernement et les autorités nationales et régionales de santé prennent aujourd’hui une décision lourde de conséquences qui continue d’aggraver l’inégalité constitutionnelle dénoncée par le CESER. »