Les Brèves

    TERRES DU SON FRANCHIT LE CAP VERT

    ON Y ÉTAIT

    Les artistes le confirment lors des interviews : Terres du Son est un festival propre et vert. Sur scène, pas de bouteilles plastique mais des gourdes, dans la Prairie pas de mégots qui traînent, et là comme au village gratuit, produits locaux, circuits courts et déchets recyclables ont la priorité.

    Pour l’équipe de Terres du Son, le pari est donc gagné : s’affirmer comme un éco-festival à part entière, où la musique n’est pas la seule raison de venir. Et la recette a fonctionné cette année, puisqu’avec 40 000 festivaliers, l’événement-phare de l’été a remonté la barre, après une année 2018 à 35 000 visiteurs.

    Sur scène, Angèle a contribué à un rajeunissement du public – les enfants et leurs parents étaient nombreux vendredi soir ! Et comme à son habitude, l’équipe de l’ASSO a proposé un cocktail alliant grands noms (Metronomy, Therapie Taxi, Jeanne Added) et belles découvertes, à l’image du groupe coréen Jambinai et son rock puissant, ou des Japonais d’Ajate, mariant tradition de l’afro-funk.

    Rendez-vous est pris pour les 10, 11 et 12 juillet 2020 !

    Les Brèves

      LE CHIFFRE DE LA SEMAINE

      Les Brèves

      • 5,7 %

        C’est le taux d’attirance des candidats à l’emploi pour la région Centre-Val de Loire en 2019. Le territoire se situe en 10e position parmi les autres régions. Il a également des difficultés à garder ses propres candidats : 39 % d’entre eux regardent ailleurs. Parmi ces derniers, 18 % cherchent à travailler en Île-de-France, et 14 % dans les Pays de la Loire et en Nouvelle Aquitaine. À l’inverse, 60 % des Franciliens en quête de mobilité géographique sont intéressés par un emploi dans le Centre-Val de Loire !

      TOURS

      Les Brèves

      • Ça déborde en fin de match

        Dans le centre-ville de Tours, à la fin d’un match de football vendredi dernier, 800 personnes ont fêté la qualification de l’Algérie en quart de finale de la Coupe d’Afrique des nations. Les klaxons ont résonné pendant une, deux heures, sur la place Jean-Jaurès. La circulation a même été coupée. Un mineur de 15 ans, supporter de l’Algérie, a décroché un drapeau français du mât municipal afin de tenter d’y installer le drapeau algérien. Il a été interpellé. Dimanche soir, l’équipe algérienne a de nouveau gagné son match... Et engendré un nouveau concert de klaxons. Au grand dam des riverains.

      EN DIRECT

      Les Brèves

      • Vers moins de pub ?

        Tours Métropole

        Depuis décembre dernier, le conseil métropolitain a lancé le projet de création d’un règlement local de publicité intercommunal. L’objectif ? Limiter l’affichage publicitaire sur le territoire et éviter les affichages anarchistes d’ici la fin de l’année 2020. Si tous les élus tombent d’accord sur le fait de réduire la pub, certains soumettent la possibilité de l’affiche numérique sur les secteurs patrimoniaux. Mais Philippe Briand, le président de Tours Métropole, estime qu’il « faut être plus drastique sur la publicité numérique ».

      • Des ruisseaux auraient « disparu »

        Touraine

        Environ 43 % des cours d’eau du département des cartes, soit 3 000 km, ont été rayés des cartes dressées par la préfecture d’Indre-et-Loire, d’après un rapport remis aux ministères de l'Environnement et de l'Agriculture. Pourtant, ces cartes permettent d'établir les zones non traitées par les agriculteurs afin de protéger l’eau des phytosanitaires. Mais si les cours d’eau n’existent plus, comment faire ? La SEPANT, association environnementale de Touraine, craint une contamination des ruisseaux par des pesticides en cas d’orage violent notamment. La préfecture, elle, campe sur ses positions : sa cartographie des cours d’eau respecterait la réalité du terrain.

      • Écolo... jusqu’en octobre

        Tours

        En plein mois de juin, la municipalité tourangelle a fait le buzz : le stationnement sera gratuit pour les véhicules électriques ou à hydrogène, munis d’une vignette Crit’Air verte. L’information a été reprise dans les journaux et les radios nationales. Pour le maire, il s’agit d’une mesure « symbolique et politique » afin de « faire muter une partie du parc automobile ». D’ailleurs, elle n’est effective que jusqu’au 30 septembre, après, il faudra payer toutes les deux heures comme tout le monde. Les Tourangeaux vont-ils faire un prêt pour acheter une voiture qui pollue moins simplement pour ne pas payer le parking pendant trois mois ? D’autant qu’au contrôle technique, un véhicule neuf devra se plier à des tests sévères. Et par les véhicules plus anciens, ceux qui polluent un peu plus... 

      • La solidarité est dans l’panier

        Mettray

        Au premier semestre de cette année, un dispositif a été créé à Mettray avec l’aide des communes de Fondettes, Luynes, Saint-Étienne-de-Chigny, Saint-Cyr-sur-Loire et La Membrolle-sur-Choisille. De quoi s’agit-il donc ? Une épicerie sociale mobile nommée Le P’tit Panier parcourt les routes, deux fois par mois, afin de permettre aux personnes précaires de faire leurs courses et de « conserver un statut de consommateurs ». Pour bénéficier de ce service, il faut se présenter en mairie et faire valider son dossier par la Croix Rouge.

      • La gare est à louer

        Loches

        Depuis quelques années, la SNCF loue des surfaces inexploitées de ces gares de province. À Loches, 50 m2 attendent leur locataire afin de remplacer le service de maintenance qui déménage à la fin de l’année. Les porteurs de projet peuvent donc d’ores et déjà se faire connaître, que ce soit du logement social, une bibliothèque, une Amap ou un espace de co-working. Ils ont jusqu’au 15 août pour faire remonter leur projet. Le coût du loyer n’est pas fixé et devrait être adapté en fonction du locataire.

        En gare de Langeais et Chinon, d’autres surfaces sont également disponibles.

      • Le Samu fait grève

        Tours

        Après les personnels d’Ehpad, ceux du service néonatalogie et ceux des urgences du CHU de Tours, c’est au tour du Samu de se mettre en grève. D’après le syndicat Sud Santé, il manque 12 ambulanciers et jusqu’à 6 infirmiers dans ce service. Les Smur de Loches et d’Amboise pourraient également être à l’arrêt certaines nuits du mois d’août de signe de protestation. Mieux vaut ne pas tomber gravement malade ou avoir un accident en ce moment.

      • Cher Uber Eats, allez ailleurs

        Tours

        La mairie de Tours a demandé aux livreurs de plats à emporter Uber Eats de ne plus stationner et patienter sur la place Châteauneuf, la place du Grand Marché et la rue Charles-Gille. Tous les jours, à partir de 11 h, ils y attendent leurs commandes, empêchant les piétons d’être sur le trottoir, voire s’installant aux terrasses. Un espace dédié pourrait leur être créé.

      IL A DIT

      Les Brèves

      • Axel Kahn,

        Tourangeau et président de la Ligue contre le cancer

        Il serait bon de lancer un quatrième plan cancer. J’ai été contacté hier par l’Élysée et je plaiderai pour la nécessité de lancer un quatrième plan cancer parce qu’il y a vraiment des défis nouveaux qui exigent qu’il y ait des solutions nouvelles. »

      INSOLITE

      Les Brèves

      • « E.T., téléphone maison ? »

        À Louans, dans le sud de la Touraine, un pilote de planeur a découvert les formes géométriques d’un « crop circle » (cercle de culture) dans un champ de céréales. La figure ferait environ 60 mètres de long. Elle aurait été créée avec des planches et des ficelles en pleine nuit. Il n’y a donc rien d’ésotérique là-dedans. Les extraterrestes ne nous ont pas encore envahis.

      PAUSE ESTIVALE

      Les Brèves

      • Vacances méritées !

        La Tribune Hebdo de Tours fait une pause pour l’été. Vous pourrez retrouver votre journal préféré à partir du jeudi 29 août. D’ici là, profitez bien du soleil (avec de la crème solaire et un chapeau, évidemment) !

        Toute l’équipe.

      TOPS & FLOPS

      Les Brèves

      • TOPS

        Proximité alimentaire

        Ils l’ont fait : les communautés de communes Gâtine et Choisilles-Pays de Racan et Touraine Ouest Val de Loire viennent de créer une association en faveur des circuits courts. L’objectif, à terme, est de redynamiser les producteurs locaux et la vente de proximité. Le concept pourrait même investir des cantines scolaires.

        Respecter la nature

        À la Varenne-sous-Chandon et sur le plateau des Châtelliers, à Amboise, des moutons broutent la végétation depuis peu. L’idée ? Créer ici et là des éco-paturages afin de favoriser la biodiversité. Plusieurs espèces d’orchidées protégées seraient ainsi préservées du broyage des débroussailleuses.

        Picasso sur nos murs

        L’écomusée du Véron expose actuellement deux nouveaux Picasso, rien que ça : « Minotaure assis avec un poignard » et « Minotaure blessé III ». Ces estampes viennent du musée national Picasso, à Paris. Elles sont visibles jusqu’en novembre. 

      • FLOPS

        Pollution nucléaire ?

        La Loire serait radioactive. Il y a quelques semaines, une contamination élevée y a été relevée, au niveau de Saumur, en aval de la centrale de Chinon. Pour les dirigeants du site, rien à signaler et aucune conséquence sanitaire, la Loire étant « longue ». Mais la question reste. Et aucune réponse ne vient.

        Statut quo

        Les 15 renforts de police prévus par l’État vont arriver dans les quartiers de reconquête républicaine (Rabière, Rabaterie, Sanitas) mais aussi en remplacement des mutations et départs en retraite. D’après les syndicats, 15 départs ont été enregistrés depuis janvier. Retour à la case départ ?

        Gâchis viticole

        À Bourgeuil, le vigneron Sébastien David a perdu son combat judiciaire contre l’État. Suite à un arrêté préfectoral, il devait détruire 2 078 bouteilles d’une cuvée jugée non-conforme. Finalement, il pourra les vendre en distillerie ou en vinaigrerie. 

      Les Brèves

        LA LITTÉRATURE SE DÉPLACE SUR ROUES

        Tours

        Àl’intérieur du nouveau Bibliobus de la Ville de Tours, 3 200 documents (romans, livres en tous genres mais aussi CD et DVD) attendent leurs lecteurs adultes et enfants. Ces derniers n’y trouveront pas de grands classiques de la littérature mais des nouveautés et des livres moins connus. Et, tous les mois, de nouvelles acquisitions vont être réalisées. « Il s’agit d’un outil ludique de proximité, précise Aude Devilliers, directrice de la bibliothèque centrale de Tours. Notre objectif est d’aller dans les quartiers où il n’y a pas de bibliothèque, d’aller là où il y a les habitants. » Pour l’heure, une vingtaine de sites a été identifiée pour arrêter le camion rempli de bouquins, dont la Gloriette, le jardin Botanique et encore le marché aux fleurs et celui de Velpeau. À la rentrée, 25 écoles maternelles et élémentaires vont faire partie du dispositif.

        400 lecteurs assidus

        « On veut aller à la rencontre de notre public et de ceux qui pensent ne pas en faire partie, de notre public », lance Aude Devilliers. Le Bibliobus devrait d’ailleurs investir l’événement Sport’Ouvertes et proposer de nombreux ouvrages sur les sports et la diététique. En moyenne, chaque arrêt dure deux heures, ce qui permet aux Tourangeaux de s’inscrire, d’emprunter ou de réserver un livre. « Le Bibliobus est un outil de proximité comme les boîtes à livres », précise la directrice de la bibliothèque centrale. Actuellement, environ 400 lecteurs adultes font usage, souvent, de cette médiathèque à roues qui cherchent de nouveaux adeptes. 

        Les Brèves

          LE CLIN D'ŒIL