Clin d'oeil

Les Brèves

    Un questionnaire anonyme est en ligne

    Grenelle départemental des violences conjugales

     


    Entre les mois de janvier et de juillet de cette année, le nombre de victimes de violences intrafamiliales en zone gendarmerie a bondi, passant de 352 en 2018 à 393 sur la même période. En zone police, de janvier à juin, les violences physiques envers les femmes majeures représentent 8 % des atteintes physiques volontaires. Les interventions policières pour violences familiales ont également augmenté et représentent 10 % de l’activité des services. En Indre-et-Loire, depuis le début de l’année, on compte quatre féminicides sur la centaine recensée en France. « C’est beaucoup », admet-on à la préfecture.

    Recueillir l’avis des citoyens

    Cette année, le gouvernement a lancé le Grenelle des violences conjugales et violences faites aux femmes. En Touraine, un grenelle en découle. Il aura lieu le 19 septembre et va réunir différents acteurs du territoire. L’objectif ? Proposer des solutions pour la prise en charge et l’accompagnement des femmes victimes de violences, pour le suivi des enfants témoins et encore pour lutter contre le harcèlement dans l’espace public. Afin d’inciter le public à prendre part au grenelle, un questionnaire anonyme a été publié sur Internet avec une vingtaine de questions. Les citoyens peuvent également y faire des propositions pour lutter contre le harcèlement, notamment. 

    Plus d'infos : Le questionnaire est en ligne sur www.indre-et-loire.gouv.fr

    Les Brèves

      Les Brèves

        Le Département a versé 2,8 millions d'euros d’aide en 3 ans

        Économie locale



        Dans tous les monuments de Touraine travaillent de nombreuses associations et petits entrepreneurs. Ces derniers ont parfois des difficultés à financer leurs activités. Pour les aider, le Département d’Indre-et-Loire a créé, il y a trois ans, trois fonds financiers : un pour la culture, un pour le tourisme et un pour le sport. Aujourd’hui, la collectivité a pu soutenir 343 projets portés par ces professionnels et bénévoles, dont 107 depuis le début de l’année 2019. Au total, le coût tri-annuel de ces fonds s’élève à 2,8 millions d’euros.

        Des projets en cours

        Le château de Saint-Mars-la-Pile, classé monument historique, menace de s’effondrer. Il a reçu 37 000 euros de la part du Département pour mener à bien la reconstruction d’une tourelle et de la tour sud-est. « Nous les aidons comme nous aidons tous ces projets privés et structurants qui participent au dynamisme du territoire », explique-t-on au Département. Mais d’autres projets sont en cours dont le soutien de l’association Biodiversity à Fondettes, de l’écurie Destouches et encore des décors au château de l’Islette à Azay-le-Rideau.

        Les Brèves